Lorsque Napoléon est en campagne

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, Jacques Louis David, 1801, exposé au château de Malmaison

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, Jacques Louis David, 1801, exposé au château de Malmaison

Napoléon ne craignait pas la guerre et a rendu célèbres de nombreux lieux après son passage lors de ses batailles telles que Marengo, Austerlitz, Montereau… Il participe activement aux combats à cheval aux côtés de sa Grande Armée.

A la fin des combats, Napoléon communique sur les dernières nouvelles. Il dicte les bulletins du jour, semblables aux communiqués de presse d’aujourd’hui, rapportant les majestueuses victoires du règne impérial. Ces bulletins apparaissaient dans tous les journaux de l’Empire. Glorifiant les victoires et minimisant les défaites, ces textes étaient de la pure propagande. On trouve ici l’origine de l’expression « Menteur comme un bulletin ».

Il n’y a eu qu’une exception : lors de la catastrophe de Russie, Napoléon rédigea un bulletin qui annonça cette lourde défaite.

Source : Napoleãno, Fundação Armando Alvares Penteado, FAAP, 2003.

Publicités
En passant | Cet article, publié dans Napoléon en campagne, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Lorsque Napoléon est en campagne

  1. Ping : Comment saler ses plats lorsque l’on est en campagne ? | adieuxdefontainebleau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s