Un joli cabaret

Cabaret égyptien en porcelaine de Sèvres appartenant à Joséphine. Fondation Napoléon de Paris.

Cabaret égyptien en porcelaine de Sèvres appartenant à Joséphine. Fondation Napoléon de Paris.

Non, le cabaret n’est pas le spectacle musicale que nous connaissons aujourd’hui ! Au XVIIIe siècle, c’est un service à thé !

Pendant le Premier Empire, sept cabarets de style égyptien ont été produits par la manufacture de Sèvres (ci-dessus l’un des cabarets offert à l’impératrice Joséphine).

Les gravures sont de Dominique Vivant Denon, artiste et responsable du Musée Napoléon en 1802. Il lança la passion des Français pour le style égyptien pendant tout le Premier Empire avec l’ouvrage Voyage dans la Basse et Haute Egypte.

Voir aussi : L’art comme propagande

Source : Napoleãno, Fundação Armando Alvares Penteado, FAAP, 2003.

Publicités
En passant | Cet article a été publié dans Petite Histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s